Dominique Dalcan
Index
︎︎︎Bio
︎︎︎Sons
︎︎︎Arts visuels
︎︎︎Installations
︎︎︎Presse









Contact
︎︎︎︎︎︎︎

©ostinato 2022



Dominique Dalcan


Bio



Né au Liban en 1967, Dominique Dalcan est un artiste français au parcours atypique.
Dominique commence sa carrière en tant qu’auteur-compositeur-interprète.
Il sort en 1992 son premier album « Entre l’étoile & le carré » sur le label indépendant Crammed Discs, Dalcan est considéré alors comme un précurseur de la nouvelle pop française, en mélangeant pour sa part, la musique électronique et acoustique.
L’album « Cannibale » l’installe définitivement dans le paysage de la chanson « made in France » avec notamment des chansons comme « Brian » et « Le danseur de Java ». En 1996, Dominique veut aller plus loin dans son expérimentation musicale et devient bicéphale. Il monte son projet électronique: Snooze , qui sera internationalement acclamé.

Il incorpore le sound design à son univers musical. Dominique signe en 2017 un projet du nom qui correspond à l’attitude
qu’il a choisi d’adopter : « Temperance».
Cet album, chanté en anglais afin de propager un message global simple, voit son auteur quitter le format chanson pour plonger dans un bain organique.  Dalcan parle à son sujet d’univers “post-électronique”, en ce que les machines y sont presque employées comme de vrais instruments. TEMPERANCE suggère, au long de ses neuf plages, une épure courageuse et vivifiante.
L’année suivante, il remporte les victoires de la musique en catégorie électronique.

Le chanteur sort sur son propre label “Ostinato”, le disque “Temperance, volume2” en fin d’année 2018.
Il joue en concert ce nouvel album, dans un dispositif immersif, en France et en Europe en 2020.
Il travaille aussi avec le musicien Molécule sur une compilation ambient electronique “Music For Containment”
au bénéfice de la Fondation de France, avec son titre “Run Around The Block”.

En 2021, Dominique propose une exposition interactive pour le jeune public intitulé « GEOSONIC » pour le centre d’art  “Mille Formes”, produit par le Centre Pompidou.

En parallèle, Dominique collabore régulièrement avec des artistes pour des interventions spécifiques liées à ses installations sonores et visuelles, tels que la designer Matali Crasset, la graphiste Geneviève Gauckler et la team d’H5le pianiste feu Ryuichi Sakamoto, ou la chanteuse Camille, etc.

Aujourd’hui, son rapport à l’image tente d’explorer les systèmes narratifs habituellement propres à la fiction.
Dans sa démarche, il recherche la mise en condition audio et visuelle du spectateur. Il s’agit d’un travail de mémoire dans le récit. Autodidacte, il travaille aussi sur la vidéo. Ses travaux personnels sur ce support le conduise, entre autres, à réaliser ses derniers vidéos clips et ses projections scéniques.
Son approche de la composition combine l’anthropologie, le récit non linéaire, l’observation de la nature (comme avec son album Temperance et les explorations dans l’enregistrement et la synthèse. Le matériel de base de ses œuvres est souvent lié
à des lieux spécifiques, naturels ou artificiels, et nécessite de l’investigation et du travail sur le terrain.

Au fil des années, Dalcan a donc a collaboré avec le Centre Pompidou, Le Cube, la Philharmonie de Paris et le Centquatre à Paris. Il a joué à Lisbonne, Barcelone, New-York Hambourg, Bruxelles, à l'opéra de Toulon, Namur et de Montréal....et dans toute la France.

Il collabore aussi avec la Philharmonie de Paris avec son installation “Danse Harmonie” en 2022. 

En 2023 également, Dominique Dalcan, en compagnie du journaliste Thierry Jousse créé le podcast sur la musique à l’image intitulé « Les Ecrans Sonores », disponible sur toutes les plateformes.

Actuellement, Dominique fait la promotion de son nouvel album autour de la thématique de l’exil, intitulé “Last Night a Woman Saved my Life”. Parallelement,  son installation video éponyme est activée en live par l’artiste.

Menée en collaboration avec plusieurs musiciennes et chanteuses du monde arabe, cette performance est composée de chants (français, anglais, arabe), sur des sonorités faisant cohabiter des instruments acoustiques du Proche-Orient avec les textures électroniques affirmées qui sont devenues la marque de fabrique de Dominique Dalcan. Développant une œuvre incarnée par les enjeux socioculturels, les travaux de Dominique Dalcan questionnent la place des images dans la construction et déconstruction des regards sur le territoire (géographique, corporel, émotionnel et politique).



Discographie


- Last Night A Woman Saved My Life - 2024
- J’irai partout (single) avec Meryem Aboulouafa - 2023
- Mon coeur est solitaire (single) avec Hend Zouari - 2023 
- Loin de ma terre (single) avec Souad Massi - 2023
- Metaverse Vs Reality (Library) - 2022
- Run Around The Block (single) - 2020
- Saule et les Hooppies - 2019
- Temperance #2 - 2018
- Temperance #1 - 2017
- Hirundo - 2014
- Music-Hall (best of Dalcan) - 2005
- Americana (Snooze) - 2005
- Goingmobile (Snooze) - 2005
- Ma vie en rose (soundtrack) - 1998
- Ostinato (Snooze) - 1997
- Cheval de Troie - 1997
- The Man in The Shadow (Snooze) - 1996
- Cannibale - 1994
- Entre l’étoile et le carré - 1991


Filmographie


- Loin de ma terre (video music) - 2023
- Last Night A Woman Saved My Life - 2020
- La faille (film d’exposition) - 2019
- Econuts (film d’exposition) - 2018
- Done Enough For Your Man (music video) - 2018
- Small Black Piece Of Field (music video) - 2017
- Les deux M (film d’exposition) - 2017
- Life In Motion (music video) - 2016
- From Here To Eternity - pour le Festival Côté Court de Pantin - 2015
- Film d’artiste, « Point de croix » (film d’exposition) - 2015
- Sometimes (music video) - 2013
- Paratonerre (music video) - 2012


Installation


- Installation video à la Fondation EDF - 2023
- Solo show avec «DANSE HARMONIE » pour la cité des enfants, produit par la Philharmonie de Paris - 2022
- Solo show avec « GEOSONIC » pour le centre d’art Mille Formes, produit par le Centre Pompidou - 2021
- Solo show de « Last Night A Woman Saved My Life », au Centquatre à Paris - 2020
- Installation sonore à Mille Formes, premier centre d’art pour la petite enfance à Clermont-Ferrand, en collaboration  avec le Centre Pompidou et le ministère de la culture - 2019
- Installation sonore « Tokonoma », à l’Espace Niemeyer avec le céramiste Frederick Gautier - 2018
- Exposition au Albedo center de Beyrouth au Liban, via l’Institut Français - 2017
- Installation vidéo « Les 2 M » , galerie CitySonic - 2015
- Installation vidéo « Heartland - 24 heures dans la vie de l’hôpital Bichat » - 2014


Performance


- Concert introductif du Midi festival à l’Opéra de Toulon - 2023
- In the Kitchen: performance culinaire au festival de Namur avec Ryoko sekiguchi - 2021
- Concert au Centquatre-Paris, festival des singuliers - 2020
- Performance sonore avec «Temperance» aux Siestes Électroniques à Toulouse - 2019
- Installation multimédia « C le chantier » au Centquatre à Paris - 2019
- Performance sonore à la galerie Mercier à Paris - 2019
- Concert introductif du Midi festival à l’Opéra de Toulon - 2019
- Création sonore pour “Saule et les Hooppies” de Matali Crasset, produit par le centre Pompidou - 2018
- Victoire de la musique en catégorie meilleur album électronique - 2018
- Conférence musicale « Le hors de soi »menée au Festival de Namur sur l’expérience créative - 2018
- Création de Temperance au Cube, Centre d’art numérique à Issy-les- Moulineaux - 2017
- Atelier pour « Shape » (Innovative Music and Audiovisual Art) - 2017
- Création du restaurantant éphémère le « Clandestin » - 2015


Work / Music-Video


- Creation et réalisation de la séeie de podcast sur la musique à l’image intitulé « Les Ecrans Sonores », 2023
- Réalisation du podcast « Avoir 15 ans en 2021 » avec la Gaité Lyrique et la SACEM - 2021
- Création sonore « Music For Containment » avec le musicien Molecule pour la Fondation de France - 2020
- Co-Auteur de « Home is where it hurts » avec la chanteuse Camille, pour le film « Juste la fin du monde » du     réalisateur canadien Xavier Dolan / Grand prix à Cannes - 2018
- Création sonore « Taipei » pour Acoustic Cameras / Optical Sound - 2017
- Création vidéo « Econuts », installation environnementale - 2017
- Création sonore « Le Blogterre » pour le Centre Pompidou 2016
- Pièce sonore « Globo » pour le Salon du meuble à Milan, avec la designer Matali Crasset - 2016
- Création vidéo « Sometimes» en collaboration avec « Rosas » de la chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker
- Création sonore pour la marque Ikéa en collaboration avec la designer Matali Crasset - 2015
- Réalisation du court métrage « From Here To Eternity » avec une oeuvre du plasticien Julien Salaud - 2015
- Musique pour le film « Ma vie en rose », golden globe du meilleur film étranger - 1998
- Collaboration avec « Corpo el alma » avec le japonais Ryuichi Sakamoto
- Composition et accompagnement (chant) pour l’actrice Anna Karina dans « Sa raison d’être »


English Version


Born in Lebanon in 1967, Dominique Dalcan is a French artist with an atypical background.
Dominique started his career as a singer-songwriter.
In 1992, he released his first album "Entre l'étoile & le carré" on the independent label Crammed Discs. Dalcan is considered as a precursor of the new French pop, mixing electronic and acoustic music.
The album "Cannibale" establishes him definitively in the landscape of the song "made in France" with songs like "Brian" and "Le danseur de Java".
In 1996, Dominique wanted to go further in his musical experimentation and became a two-man band. He created his electronic project: Snooze, which was internationally acclaimed.

He incorporates sound design into his musical universe. In 2017, Dominique signed a project with a name that corresponds to the attitude he chose to adopt: "Temperance".
This album, sung in English in order to spread a simple global message, sees its author leave the song format to dive into an organic bath. Dalcan speaks about it about "post-electronic" universe, in that the machines are almost employed there like real instruments. TEMPERANCE suggests, throughout its nine tracks, a courageous and invigorating purity.
The following year, he won the Victoires de la Musique in the electronic category.

The singer releases on his own label "Ostinato", the record "Temperance, volume2" in late 2018.
He plays this new album in concert, in an immersive device, in France and Europe in 2020.
He is also working with the musician Molécule on an ambient electronica compilation "Music For Containment" to benefit the Fondation de France, with his track "Run Around The Block".

In 2021, Dominique proposes an interactive exhibition for the young public entitled "GEOSONIC" for the art center "Mille Formes", produced by the Centre Pompidou.

In parallel, Dominique regularly collaborates with artists for specific interventions related to his sound and visual installations, such as the designer Matali Crasset, the graphic designer Geneviève Gauckler and the H5 team, the pianist Ryuichi Sakamoto, or the singer Camille, etc.

Today, his relationship with the image tries to explore the narrative systems usually proper to fiction. In his approach, he seeks to put the viewer in audio and visual condition. It is a work of memory in the story.
Self-taught, he also works on video. His personal works on this support lead him, among others, to realize his last video clips and his scenic projections.

His approach to composition combines anthropology, non-linear storytelling, observation of nature (as with his album Temperance) and explorations in recording and synthesis. The source material for his works is often tied to specific locations, natural or man-made, and requires investigation and fieldwork.

Over the years, Dalcan has therefore collaborated with the Centre Pompidou, Le cube, the Philharmonie de Paris and the Centquatre in Paris. He has performed in Lisbon, Barcelona, New York, Hamburg, Brussels, at the Toulon, Namur and Montreal opera houses.... and throughout France.

He also collaborates with the Philharmonie de Paris with his interactive sound installation "Danse Harmonie" in 2022.

In 2023, Dominique Dalcan and journalist Thierry Jousse created the podcast Les Ecrans Sonores", available on all platforms.  

Currently, Dominique is promoting her new album on the theme of exile, entitled “Last Night a Woman Saved my Life". At the same time, her eponymous video installation is being activated live by the artist.
Conducted in collaboration with several female musicians and singers from the Arab world, this
(French, English, Arabic), with sounds that combine acoustic instruments from the Near East
instruments of the Near East with the assertive electronic textures that have become Dominique Dalcan's trademark of Dominique Dalcan.

Developing a body of work embodying socio-cultural issues, Dominique Dalcan's work questions
the place of images in the construction and deconstruction of views of territory (geographical, corporeal,
emotional and political).